La DNP - Partie 4/7: Donner du sens aux mots

7. Les sketchs

Pour entrer dans le langage, pour mieux communiquer il est aussi très utile de donner du sens aux mots.

Beaucoup d’enfants qui apprennent à lire, n’accèdent pas au sens car le travail de déchiffrage leur demande un effort trop coûteux… L’enfant malentendant confond très souvent certains sons ce qui l’empêche d’accéder au sens des mots proches (pour différencier « gâteau » de « cadeau » par exemple).

J’utilise alors les sketchs : petites pièces de théâtres pour mettre en scène ces mots proches phonétiquement mais différents dans leur sens. Et bien sûr aussi toujours la trace d’articulation pour que l’enfant saisisse la différence auditive.

 

Cet exemple montre le travail de différenciation d’une syllabe avec double consonne et d’une syllabe avec consonne en situation finale.

Au préalable on cherche le sens à travers le sketch puis on visualise la différence sonore en faisant le grand mouvement dans le corps puis en « revivifiant » la trace de peinture, et enfin par l’apport de l’écrit.

Exemple de cirque et de ski, dont les traces ont été réalisées pour un enfant de 3ans qui les confondait au niveau du sens, et qui avait quelques difficultés à prononcer correctement les mots. Cela a été une vrai aide pour lui.

    Ski

 

8. Les images pulsées

J’utilise aussi les « images pulsées » qui sont des dessins réalisés en peinture en même temps que l’on parle, on garde la pulsion phonétique du mot uniquement, les couleurs utilisées encrent l’objet dans le réel.

Ici, le sapin et les moutons sont des images pulsées.
Pour le sapin, par exemple, on a utilisé la tranche des deux mains qui a exercé la pression sinueuse du “sa” pour tracé le tronc (en brun), puis avec tous les doigts on a fait les branches (en vert) qui partent du tronc vers l’extérieur dans l’explosion du son « pin ». Les couleurs utilisées sont celles de la nature pour ancrer l’image dans le réel, pour donner du sens au mot « dit ».

Ici, la mer et les poissons sont des images pulsées.
La mer, par exemple, est faite en bleu (couleur réelle), sur le son « me » les mains caressent doucement le papier puis sur le son « r » les mains exercent une légère vibration.

Les images pulsées peuvent être utilisées aussi pour raconter une histoire aux enfants. Les personnages, les éléments de l’histoire (le décor, les objets…) apparaissent alors au fur et à mesure que vous racontez l’histoire, comme par magie 😉

   

Ici, histoire en images pulsées racontée devant un petit groupe d’enfants en classe de CE1, pour qu’ils accèdent au sens des mots de l’histoire.

 

Voici l’histoire en images pulsées que j’ai racontée lors de la fête de Noël d’Histoire de Mots à partir d’un album de jeunesse.

→ Lire la suite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *